addition


addition

addition [ adisjɔ̃ ] n. f.
• 1265; lat. additio « chose ajoutée »
1Action d'ajouter en incorporant. adjonction. L'addition de plusieurs choses. Liqueur composée par addition d'un sirop à une eau-de-vie. Chim. Composé d'addition, formé par l'union de plusieurs molécules.
Chose ajoutée, élément incorporé. addenda, 2. annexe, complément, supplément. Notes et additions. L'addition d'une preuve au dossier. ajout.
2(XVe) Addition (arithmétique) : opération consistant à réunir en un seul nombre toutes les unités ou fractions d'unité contenues dans plusieurs autres. ⇒ 1. somme. L'addition est associative, commutative et possède un élément neutre, zéro. Addition dans N : loi de composition interne (notée +) définie par la réunion de deux ensembles disjoints. Addition logique.
Psychol. Sommation.
3(1866) Note présentant le total des dépenses effectuées au restaurant (parfois au café). note (cf. fam. La douloureuse). Garçon, l'addition ! Régler l'addition. Le prix à payer. L'addition est lourde.
⊗ CONTR. Déduction, soustraction.

addition nom féminin (latin additio, de addere, ajouter) Action d'ajouter des éléments de même nature, fait de s'ajouter les uns aux autres : Un effet produit par l'addition de petites causes. Action d'ajouter à quelque chose un élément qui en modifie la composition, le caractère : Addition d'une aile à un édifice. Ce qui est ajouté à quelque chose pour le compléter, le modifier : Des additions marginales à une lettre. Note donnant le détail et le total des dépenses faites par un client au restaurant, au café : Demander l'addition. Familier. Dépenses, frais qu'il est nécessaire de payer : J'ai reçu mes impôts ; l'addition est lourde. Chimie Réaction au cours de laquelle un ou plusieurs atomes de substrat augmentent leur coordinence. Mathématiques Opération qui permet de trouver la somme de deux ou plusieurs nombres. Loi de composition interne associative et commutative définie sur un ensemble, notée par le signe + (se lit « plus »). ● addition (expressions) nom féminin (latin additio, de addere, ajouter) Composé d'addition, composé dont la formule s'écrit par juxtaposition de deux ou plusieurs autres formules. Produit d'addition, synonyme de additif. ● addition (synonymes) nom féminin (latin additio, de addere, ajouter) Action d'ajouter des éléments de même nature, fait de s'ajouter...
Contraires :
Action d'ajouter à quelque chose un élément qui en modifie la...
Synonymes :
Contraires :
- déduction
- défalcation
Ce qui est ajouté à quelque chose pour le compléter, le...
Synonymes :
- ajouté
- complément
- supplément
Note donnant le détail et le total des dépenses faites...
Synonymes :
Mathématiques. Opération qui permet de trouver la somme de deux ou...
Contraires :
Technique. Produit d'addition
Synonymes :

addition
n. f.
d1./d MATH Opération, notée +, par laquelle on ajoute des quantités arithmétiques ou algébriques les unes aux autres, et dont le résultat est une somme.
d2./d Total des sommes dues, au restaurant, au café; feuillet sur lequel est mentionné ce total. Garçon, l'addition, s'il vous plaît!
d3./d Fait, action d'ajouter (une chose) à (une autre); son résultat. L'addition d'une clause à un contrat.
d4./d CHIM Réaction au cours de laquelle une molécule se fixe sur une molécule organique présentant une liaison insaturée.

⇒ADDITION, subst. fém.
A.— Première des quatre opérations arithmétiques. Action d'ajouter un ou plusieurs éléments numériques ou nombrables à un ou plusieurs autres de manière à en obtenir le total; résultat de cette opération :
1. Certes, il est possible d'apercevoir dans le temps, et dans le temps seulement, une succession pure et simple, mais non pas une addition, c'est-à-dire une succession qui aboutisse à une somme.
H. BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889, p. 69.
2. ... « Tout acte, a-t-il écrit, n'est qu'une addition. Dire qu'il est libre, c'est dire qu'il y a dans un total plus qu'il n'y a dans les éléments additionnés. Cela est aussi absurde en psychologie qu'en arithmétique ».
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 24.
Rem. Syntagmes rencontrés. a) nom + adj. ou compl. déterminatif : addition arithmétique; - juste, simple, algébrique, de deux chiffres, des nombres complexes, suivant les règles; barre, colonnes d'-; - sans faute. b) verbe + nom : faire, retourner, poser, finir une -; refaire, vérifier, réduire l'-; se tromper dans l'-.
Spéc., COMM. Note détaillant la somme due par un client pour ses consommations dans un restaurant, un café, etc.; plus rarement, pour les frais d'hôtel :
3. Addition, s. f. Ce que nos pères appelaient la carte à payer, ce que les paysans appellent le compte, et les savants en goguette le quantum.
A. DELVAU, Dict. de la langue verte, 1866, p. 4.
Rem. 1. Pour LITTRÉ, l'emploi en comm. est une ,,assez mauvaise locution.`` DG l'enregistre comme un néol., Lar. 20e sans commentaire. Pour Ac. t. 1 1932, ROB. et Lar. encyclop., il est fam. À quoi il faut ajouter qu'il s'agit d'une familiarité très répandue, au point que l'on se rendrait ridicule en employant un autre mot. 2. Syntagmes rencontrés : apporter, demander, enfler, envoyer, payer, régler l'addition.
B.— Réunion d'éléments de même nature morale ou psychologique qui s'ajoutent les uns aux autres.
1. Le résultat est une totalité :
4. Un pays n'est pas la simple addition des individus qui le composent; c'est une âme, une conscience, une personne, une résultante vivante.
E. RENAN, La Réforme intellectuelle et morale, 1871, p. 47.
5. Tout le sang répandu sur la terre depuis celui d'Abel ne le fut que par les passions des hommes; l'addition d'innombrables convoitises individuelles crée ces grandes fureurs collectives des peuples et précipite les empires.
F. MAURIAC, Journal du temps de l'occupation, 1944, p. 334.
2. Le résultat est un accroissement qui modifie la situation :
6. Il y a toujours accumulation lente de petits effets, dont l'addition finit par faire pencher la balance, vers un nouvel équilibre provisoire et une nouvelle phase.
R. RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure, 1930, p. 40.
7. ... les habitudes ne progressent pas par simple addition d'éléments, mais par remaniement de structure, par analyse et par synthèse...
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, p. 286-287.
8. Mais que signifient-ils au juste, et qu'entraînent-ils, ces mots, en apparence tout simples, d'« addition de conscience »? À entendre parler les disciples de Marx, il semblerait que ce fût assez à l'humanité, pour grandir et pour justifier les renoncements qu'elle nous impose, de recueillir les acquisitions successives que, en mourant, nous lui abandonnons chacun : nos idées, nos découvertes, nos créations d'art, notre exemple. Tout cet impérissable n'est-il pas le meilleur de notre être?
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 290.
Rem. 1. Syntagmes rencontrés : addition de deux sensations, de pr babilités, de raisons, d'états psychologiques, de faits de conscience. 2. Assoc. paradigm. fréq. : omission, retranchement, amendement.
C.— Action d'ajouter des éléments nombrables (sing. ou plur.) ou quantifiables (sing.) à d'autres de même nature, de manière à compléter ou à modifier un ensemble. Ce que l'on ajoute.
ARCHIT. Addition d'une nef à une église.
BIOL., CHIM., MÉD. Addition de sérum, d'oxygène, de cuivre; additions moléculaires.
ÉD. Additions verbales; addition d'information ou de texte; addition d'un mot, dans les notes, pour la seconde édition (en dehors de ce qui est ajouté dans l'addenda) :
9. N'est-ce point assez de travail pour un éditeur d'avoir à choisir entre les variantes, à découvrir et marquer les altérations du texte, les fautes de copistes qui sont de tant d'espèces, erreurs, omissions, additions, corrections, etc.?
P.-L. COURIER, Lettres de France et d'Italie, 1808, p. 776.
IMPR. Additions marginales; addition de régule.
MÉTALL., CÉRAM., GRAV. Produits d'addition; addition de chaux, de vernis.
MUS. Addition de notes, de la tonique, d'une octave. de mesures, de pistons; point d'addition.
PHYS., ÉLECTR. Addition de réchauffeurs d'eau; ondes d'addition.
Rem. 1. Les syntagmes sont de 2 types. 1er type : addition + de + subst. compl. désignant la chose ajoutée (addition de notes), avec éventuellement un compl. d'attrib. (addition d'une nef latérale à une église); 2e type : subst. désignant la chose ajoutée + de + addition (ondes d'addition); d'addition signifie « ajouté » ou « additif », le compl. d'attrib. reste dans ce cas gén. implicite. 2. Du type 1 relève aussi la loc. prépositive par addition de (p. ex. procéder par addition de...).
Prononc. — 1. Forme phon. :[]. Pour la possibilité d'une articulation géminée du groupe dd, FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 305 recommande la prononc. [d] pour addition, additionner..., [dd] pour addenda, adduction ... (cf. aussi ROUSS.-LACL. 1927, p. 174). KAMM. 1964, p. 49 : ,,Le groupe dd se prononce normalement [d]. On peut faire entendre un [d] double dans les mots rares ou savants.`` Harrap's 1963 note une gémination facultative pour tous les mots de la famille de addition, à l'exception de addenda où, d'apr. ce dict., elle n'est pas tolérée. — Rem. Parmi les dict. du XIXe s., seuls NOD. 1844 et FÉL. 1851 ne mentionnent pas la gémination. Enq. :/adisiõ/. 2. Homon. : adition, subst. fém. 3. Dér. et composés : addenda, additif, additionnable, additionnel, additionnellement, additionnement, additionner, additionneuse, additivement, additivité.
Étymol. ET HIST. — 1. Av. 1275 « chose ajoutée » (Roman de la Rose, éd. E. Langlois, 17 321 : ... Set Deus quanqu'il en avendra E quel fin chascune tendra, Par une addition legiere, c'est a savoir en tel manière come eles sont a avenir); 2. XVe s. arithm. « opération par laquelle on réunit deux ou plusieurs nombres en un seul » (CHUQUET, Triparty, 42 ds DG : addicion).
Empr. au lat. additio (au sens de « action d'ajouter » dep. VARRON, Ling. 5, 6 ds TLL s.v., 579, 65), au sens 1 dep. St. AUGUSTIN, C. Iul. op. imp., 6, 17, ibid., 579, 74; au sens 2 seulement en lat. médiév. : XIIIe s., Anonymi algorismus salemensis, p. 3, 2 ds Mittellat. W. : additio, substractio.
STAT. — Fréq. abs. litt. :477. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 588, b) 595; XXe s. : a) 742, b) 761.
BBG. — BADER-TH. 1962. — BAILLY (R.) 1969. — BAR 1960. — BATTRO 1966. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOUILLET 1859. — CHAMB. 1970. — CHAUTARD 1937. — COMTE-PERN. 1963. — DAIRE 1759. — Éd. 1913. — Électron. 1963-64. — FÉR. 1768. — FROMH.-KING 1968. — GRAND. 1962. — KOLD. 1902. — LACR. 1963. — LAL. 1968. — LARCH. 1880. — LAV. Diffic. 1846. — LEMEUNIER 1969. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — PIÉRON 1963. — PRIVAT-FOC. 1870. — Sc. 1962. — SPR. 1967. — THOMAS 1956. — UV.-CHAPMAN 1956. — VOYENNE 1967.

addition [adisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1265; du lat. additio « chose ajoutée ».
1 (Sens général). a (Concret). L'addition de qqch. à qqch.; l'addition de plusieurs choses. Action d'ajouter en incorporant ( Adjonction, et aussi admixtion); action d'ajouter les uns aux autres des éléments de même nature; fait de s'ajouter. || Liqueur composée par addition d'un sirop à une eau-de-vie.Chim. || Composé d'addition, formé par l'union de plusieurs molécules.Réaction d'addition : réaction chimique dans laquelle un groupement se fixe sur un centre réactionnel. || Réactions d'addition et réactions de substitution. || Additions nucléophiles, électrophiles, « radicalaires ». || Addition catalysée.
tableau Vocabulaire de la chimie.
b (Abstrait). || L'addition de plusieurs éléments, facteurs, raisons. || L'addition d'un élément, d'une preuve au dossier.
0.1 Il suffit, bien souvent, de l'addition d'une quantité de petits faits très simples et très naturels, chacun pris à part, pour obtenir un total monstrueux.
Gide, les Faux-monnayeurs, I, IV.
Altération d'un mot par addition (métaplasme). || Addition d'une lettre à la fin d'un mot (paragoge).
c Une, des additions. Chose ajoutée, élément incorporé. Ajout.
Spécialt. Ce qui est ajouté à un texte. Addenda, ajout, annexe, appendice; augmentateur. || Notes et additions. || Préparer des additions à un texte pour une nouvelle édition.
1 Les lois des Lombards reçurent plutôt des additions que des changements.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXVIII, 1.
2 En attendant je suis obligé de travailler à des additions que je prépare pour une édition de Charles XII.
Voltaire, Lettre à M. de Formont, sept. 1732.
REM. L'idée d'addition, d'ajout est exprimée en français par de nombreux mots grammaticaux : avec, et, plus; aussi, encore, en outre, en sus, par-dessus le marché, par surcroît…
2 (XVe). Opération, notée + [plys], par laquelle on ajoute des quantités arithmétiques ou algébriques les unes aux autres, et dont le résultat est une somme. Somme, total. || L'addition est la première des quatre opérations fondamentales. || Addition arithmétique, algébrique. || Écrire, poser une addition. || Faire, vérifier une addition. || La multiplication est une addition abrégée.
3 La forme mathématique de l'addition, c'est plus (+).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 126.
Math. (par anal. avec l'addition en arithm.). Loi de composition interne (généralement associative et commutative) notée par le signe + ( Additif, 1.). || L'addition des matrices, des fonctions numériques. || L'addition des nombres entiers est commutative, associative et possède un élément neutre : 0 (zéro). || Le composé de deux termes a et b par une loi d'addition s'appelle la somme des termes a et b et se note a+b.
Par ext. || Addition logique (de deux concepts, de deux propositions). Somme (logique).
Physiol. Sommation.Biol. || Addition latente : addition des effets que produit sur un muscle, un nerf, une série de stimulations subliminaires très rapprochées (on dit aussi : sommation latente).
3 (1866). Cour. Note présentant le total des dépenses effectuées au restaurant (parfois au café). Compte, note; facture. || Demander, faire, régler l'addition. || Garçon, l'addition ! || Signer l'addition. || Le moment de l'addition.fam. Le quart d'heure de Rabelais, la douloureuse.
Par ext. || L'addition : le prix à payer. Note. || J'ai encore reçu une facture de plombier : l'addition est lourde.Figuré :
4 Qu'est-ce que vous voulez, la société se défend… Dans les affaires comme ça, on y met le prix, on ne regarde pas à l'addition et ça va coûter cher…
H.-G. Clouzot et J. Ferry, Quai des Orfèvres, 1947, in l'Avant-Scène, no 29, p. 28.
CONTR. Déduction, défalcation, retranchement, suppression. — Soustraction.
DÉR. Additionnel, additionner.
HOM. Adition.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Addition — is the mathematical process of putting things together. The plus sign + means that two numbers are added together. For example, in the picture on the right, there are 3 + 2 apples meaning three apples and two other apples which is the same as… …   Wikipedia

  • addition — UK US /əˈdɪʃən/ noun ► [C] something extra that is added to something: an addition to sth »The company provides a compensation package which amounts to an addition to the employee s salary. ► [U] the act of adding something to something else: the …   Financial and business terms

  • addition — addition, accretion, increment, accession agree in denoting a thing that serves to increase another in size, amount, or content. Addition implies union with something already existing as a whole or as a unit {he built an addition to his house… …   New Dictionary of Synonyms

  • addition — Addition. s. f. Surcroist, adjonction à quelque chose que ce soit. Faire une addition, une longue addition. un tel livre avec les additions. on a informé par addition contre luy. Addition. Premiere regle d Arithmetique; qui apprend à additionner …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Addition — Ad*di tion, n. [F. addition, L. additio, fr. addere to add.] 1. The act of adding two or more things together; opposed to {subtraction} or {diminution}. This endless addition or addibility of numbers. Locke. [1913 Webster] 2. Anything added;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • addition — ADDITION. sub. f. (On prononce les D.) Ce qui est ajouté à quelque chose. Faire des additions, de longues additions. Un livre avec des additions. f♛/b] On dit, en termes de Pratique, Informer par addition, pour, Ajouter une nouvelle information à …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • addition — [ə dish′ən] n. [ME addicion < OFr addition < L additio < addere: see ADD1] 1. an adding of two or more numbers to get a number called the sum 2. a joining of a thing to another thing 3. a thing or part added; increase; specif., a room or …   English World dictionary

  • Addition — kann jede eindeutige Verknüpfung von Größen (im weitesten Sinne des Wortes; vgl. a. Mathematik) genannt werden, die folgende Eigenschaften – bei deren Darstellung bereits das Additionszeichen +, gelesen plus, und das Wort Summe für das… …   Lexikon der gesamten Technik

  • addition — I noun accessio, accession, accessory, addend, addendum, additament, additive, adiectio, adjunct, adjunction, annex, annexation, attachment, augmentation, complement, enlargement, extension, increase, increment, joining, pendant, subjunction,… …   Law dictionary

  • addition — (n.) late 14c., action of adding numbers; c.1400, that which is added, from O.Fr. adition increase, augmentation (13c.), from L. additionem (nom. additio) an adding to, addition, noun of action from pp. stem of addere (see ADD (Cf. add)). Phrase… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.